AG du groupement Nord à la cave des viticulteurs de Bonvillars

Quittant la caserne de Chamblon, le groupement Nord avait opté pour un lieu résolument plus épicurien pour tenir ses assises annuelles : la cave des viticulteurs de Bonvillars. Refaite à neuf il y a une année, cette structure offre des installations modernes dans un cadre géographique magnifique. La possibilité de visiter les caves au terme de la partie officielle ajoute un attrait certain à cet emplacement.

La partie statutaire se déroula selon l’ordre du jour traditionnel. A cette occasion l’assemblée prit congé de son caissier, le maj Cédric Monney, fidèle au poste depuis de longues années. Chaleureusement remercié pour son travail scrupuleux et précis, il laisse une comptabilité claire et limpide, signe de son application. Pour lui succéder, l’assemblée élit par acclamation l’of spéc Mathieu Héritier, qui oeuvrait déjà dans l’ombre du comité depuis quelques mois. Le comité se réjouit de pouvoir compter sur du sang nouveau plein d’enthousiasme! A cette exception près, le comité reste inchangé.

Au terme de la partie « officielle »,  deux conférenciers nous firent l’honneur de leurs présentations. Premièrement, le maj Sébastien rouge, président du groupement, nous donna un aperçu des dessous de AIR14, puisqu’il fut engagé avec son bataillon pour assurer la conduite du QG. Une mission passionnante mais ô combien exigeante, qu’il remplit avec succès, accumulant de riches expériences qu’il partagea avec l’assemblée. Secondement, le plt Pier-Luigi De Marchi nous proposa un petit retex en mots et en images de son engagement comme observateur militaire en Syrie. Si la mission première était celle d’assurer le respect du cessez-le-feu autour des hauteurs de Golan, elle prit une autre dimension avec les événements syriens. Un récit extrêmement intéressant qui captiva l’assemblée!

Finalement, au terme de ces joutes oratoires et afin d’hydrater les bouches assoiffées, le groupement nord, sous la diligence d’un chef de cave, plongea dans les entrailles du bâtiment afin de gouter les différents crus de la région. Après cette immersion, un magnifique buffet préparé par les cuisiniers de troupe de l’ER inf 2 attendait les convives afin que ceux-ci ne repartent pas le ventre vide. En claire, une cuvée – c’est le cas de le dire – 2015 réussie.

 

Laisser un commentaire