190e Assemblée générale cantonale – 2015

C’est dans le cadre idyllique de Verte-Rive que s’est déroulée samedi 25 avril 2015 la 190e Assemblée générale de notre Société vaudoise des officiers. Pour cette assemblée, notre Président, le col Yves Charrière, nous a offert un menu riche dont les conférences auront fourni matière à profondes réflexions.

À l’interne, notre société a honoré deux membres: son ancien Président, le col EMG Philippe Masson, et l’ancien Président de sa section Cavaliers, le col Charles-André Ledermann, dans le parcours impressionnant duquel nombre de membres trouveront une source d’inspiration. La SVO a également pris congé de son secrétaire, le cap Ducimetière, qui, après 3 années de succès dans sa mission, a passé le flambeau au plt Hediger. Elle a aussi chargé le soussigné de sa communication. Notons aussi le succès de nos recruteurs, les très nombreux nouveaux membres étant la preuve concrète de leur engagement. Nous avons également pu relever le soutien de nos autorités politiques, soutien confirmé par M. Nicolet, Président du Grand Conseil vaudois, et M. Lambert, Municipal de Pully.

Fière de son engagement en faveur de la politique de défense de notre pays, la SVO tient à l’exprimer sans ambiguïté. Notre Président a donc proposé à notre société de se doter d’un drapeau, proposition acceptée par notre assemblée générale à l’unanimité et sans l’ombre d’une hésitation.

C’est ainsi une SVO forte de l’expérience de ses anciens et de l’énergie de ses nouveaux, vivante, et consciente de ses responsabilités, qui relèvera fièrement les défis de demain !

Or, ceux-ci sont nombreux, comme l’ont rappelé les conférenciers qui nous ont fait l’honneur de leur présence. M. Gaëtan Vannay, analyste senior pour la politique internationale auprès de la RTS, nous a entretenus de deux sujets captivants. Le premier a porté sur les incompréhensions géopolitiques entre la Russie, d’une part, et l’Ukraine, l’UE et les USA, d’autre part, et le second sur le journalisme en terrain hostile.

M. Dourgmann Kummer, COO de WISeKey SA, nous a présenté un objectif stratégique moins débattu, mais dont il a démontré l’importance : la protection de l’identité et des données numériques. Nos membres auront eu l’exemple d’une utilisation résolument moderne de nos anciennes infrastructures. Le coffre-fort suisse est entré dans l’ère numérique, cela ne fait pas de doute !

Deux autres intervenants nous ont parlé d’un défi plus proche. En effet, le cdt C Dominique Andrey et le br Denis Froidevaux nous ont présenté la situation quant au DEVA. Tous les points ne sont pas réglés, tant s’en faut. Cela étant, la plupart des modifications voulues par la SSO ont passé le cap du Conseil des États. Les premiers signes sont donc encourageants. De surcroît, le calendrier prévu est actuellement tenu: les débats se poursuivront au Conseil National cet été et on espère une mise en oeuvre à la date prévue, soit 2017. N’oublions pas toutefois qu’un référendum reste possible. Même si les débats ne laissent pas, à ce stade, craindre le référendum d’un parti politique, la partie n’est pas jouée. Sur les 76 partis, autorités, ou associations ayant participé à la consultation, 1 rejette en bloc DEVA et 12 le rejettent et demandent des modifications. On ne peut dès lors pas exclure qu’une association lance un référendum.

Notre armée évolue, dans un monde qui évolue. Certains estiment que les menaces ont changé et que notre armée n’est donc plus nécessaire. En réalité, si les menaces ont changé, notre armée doit s’adapter. À elle a été confiée la mission d’assurer et préserver notre souveraineté, notre indépendance, et notre liberté, en tout lieu et en tout temps. Si la menace change, nous avons la responsabilité de nous adapter. C’est donc avec fierté et conviction que la SVO répondra présent à l’appel et assumera son rôle !

-Of spéc Sébastien Thüler

Galerie « Préparation de l’AG 2015 », par le plt Guillaume Weber:

Galerie « AG 2015, le jour J », par le plt Guillaume Weber:

 

Laisser un commentaire